In Programme tv série Sur écran

VERSAILLES, LE RETOUR




Fin mars, la série Versailles a fait son grand retour, l’occasion pour moi de revoir la saison 1 qui m’avait agréablement surprise. C’est donc pleine d’espoir et d’attentes que je me suis empressée de visionner la saison 2 sur le service replay de Canal + qui proposait –et propose encore- les dix épisodes. Et que dire, si ce n’est que j’ai une nouvelle fois été séduite par la série franco-canadienne.




Cette deuxième saison haute en couleur démarre fort. « Même dans la lumière, ce sont nos ombres qui disent la vérité », tout est dit. Nous sommes plongés dès le début dans la somptueuse cour de Louis XIV qui poursuit son ascension ainsi que la construction de l'éblouissant château de Versailles. Les nobles se sont établis à la cour tout en suivant la stricte étiquette instaurée par le roi.

Crimes, complots, mensonges et sortilèges rythment cette deuxième saison forte en émotion, où les femmes prennent du galon et mènent la danse. Entre la brillante Montespan enceinte du roi, personnage incontournable des dix épisodes, la Palatine nouvelle épouse de Monsieur, la cartomancienne qui ne prédit hélas que des malheurs à Louis XIV ou encore Claudine la doctoresse au destin tragique, nous ne sommes pas déçus : GIRL POWER ! Des femmes de caractères prêtes à tout pour obtenir la vérité ou l’élévation sociale, déjà tout un programme.
                                                                                          

Les principales intrigues 


- Guerre contre Guillaume D’ORANGE.
- Ascension du Roi Soleil à travers sa prise de pouvoir tyrannique.
- Les poisons.
- Le destin de la Montespan et l’arrivée de Madame de Maintenon.



De mon point de vue, la saison 1 était excellente, la saison 2 est simplement brillante ! Outre l’aspect romancé du récit, les dialogues sont de qualité et le scénario bien ficelé. Ma crainte était de tomber dans les méandres d’une seconde saison cul cul la praline à souhait, où se succéderaient sans queue ni tête les scènes de sexe entre le roi et sa maîtresse. Il n’en est rien. Cette deuxième saison est beaucoup plus rythmée que la précédente, le spectateur est absorbé dès le premier épisode par les intrigues du palais.
Nous découvrons un Louis qui s’impose avec tyrannie, mais qui d’un autre côté est en proie aux doutes. Il souhaite conquérir le monde, se faire respecter de tous, toutefois, sa nature craintive des champs de bataille le freine. L’envie de montrer l’étendue de ses pouvoirs le poussera à se dépasser sans épargner son pauvre frère Philippe, Duc D’Orléans. Ce personnage joueur et fin stratège dans l’ombre de son aîné m’a touchée. Ses envies et ses ambitions passent toujours au second plan. Il doit jouer son rôle de frère quitte à vendre « son cul pour la France ». Malgré une destinée qu’il ne contrôle pas, il apporte la touche d’humour noir, nécessaire pour dérider une cour entravée par l’étiquette.


Concernant les costumes des personnages, j’ai été impressionnée par leur beauté. Les moindres détails des tenues ont été peaufinés. Les belles étoffes, les dorures... je n’imagine pas le nombre de kilos de tissu utilisé pour vêtir l’ensemble des personnages (y compris les figurants).
Les décors sont sublimes, lumineux, dans un château en quête de perfection et de richesse. Et parfois plus sombres, jouant avec les contrastes. L’obscurité et la clarté s’opposent par moment et se mélangent à d’autres… le spectateur est projeté dans la cour de Versailles, découvrant la face obscure non soupçonnée jusque-là de certains personnages : l’envers du décor peut parfois nous surprendre.

Le jeu des acteurs, le scénario, le cadre…valent le détour. Alors, n’hésitez surtout pas.
Prenez un bol de chips, de la limonade et c’est parti ! Vous ne verrez pas le temps passer !
🌟 🌟 🌟 🌟 Excellent

Articles liés

1 commentaires: